Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...

Françoise Hardy - Message personnel

Voir du même artiste


Titre : Message personnel


Année : 1973


Auteurs compositeurs : F. Hardy / M. Berger


Durée : 4 m 11 s


Label : Warner Bros Records


Référence : 16331


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau
Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

(Parlé) :
Au bout du téléphone il y a votre voix
et il y a les mots que je ne dirai pas,
tous ces mots qui font peur
quand ils ne font pas rire,
qui sont dans trop de films,
de chansons et de livres.

Je voudrais vous les dire,
et je voudrais les vivre,
je ne le ferai pas,
je veux, je ne peux pas.


Je suis seule à crever
et je sais où vous êtes.
J'arrive, attendez-moi,
nous allons nous connaître.
Préparez votre temps,
pour vous j'ai tout le mien

Je voudrais arriver,
je reste, je me déteste,
je n'arriverai pas.
Je veux, je ne peux pas.

Je devrais vous parler,
je devrais arriver
ou je devrais dormir.

J'ai peur que tu sois sourd,
j'ai peur que tu sois lâche,
j'ai peur d'être indiscrète,
je ne peux pas vous (te ?) dire que je t'aime, peut-être.


(Chanté) : Mais si tu crois un jour que tu m'aimes,
ne crois pas que tes souvenirs me gênent,
et cours, cours jusqu'à perdre haleine,
viens me retrouver.

Si tu crois un jour que tu m'aimes,
et si ce jour-là tu as de la peine,
à trouver où tous ces chemins te mènent,
viens me retrouver.

Si le dégoût de la vie vient en toi,
si la paresse de la vie s'installe en toi,
pense à moi,
pense à moi.

Mais si tu crois un jour que tu m'aimes,
ne le considère pas comme un problème,
mais cours oui, cours jusqu'à perdre haleine,
viens me retrouver.

Si tu crois un jour que tu m'aimes,
n'attends pas un jour, pas une semaine,
car tu ne sais pas où la vie t'amène,
viens me retrouver.

Si le dégoût de la vie vient en toi,
si la paresse de la vie s'installe en toi,
pense à moi,
pense à moi.

Mais si tu…

(Instrumental).

Transcripteur : hug
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

3 commentaires
hug Le 08/05/2016 à 20:59
Pourquoi c'est pas dans Mélodisque ? [C'est fait]

En attendant, voici les paroles : [Merci]
Merci au livre de partitions "Top Françoise Hardy" édité par Paul Beuscher-Arpège en 1999.

En fait il y est écrit ("Je ne peux pas te dire que je t'aime peut-être") mais moi j'entends ("Je ne peux pas vous dire que je t'aime peut-être") ce qui est moins logique.

A noter que les paroles parlées sont écrites par Françoise Hardy et celles chantées par Michel Berger. La musique est de Michel Berger.

A cette époque, Michel Berger avait produit (et non composés comme c'est souvent cru) les deux premiers albums de Véronique Sanson "Amoureuse" et "De l'autre côté de mon rêve" sortis en 1972 et c'est grâce à son travail en tant que producteur que Françoise Hardy a accepté de travailler avec lui.

A l'époque, complètement perdue artistiquement après les échecs de ses albums de 1971 et 1972, elle avait même hésité à signer un contrat chez Flèche la maison de disques de Claude François, et c'est Jean-Marie Périer qui l'en a dissuadé en l'incitant à travailler avec Michel Berger.

A noter que cette chanson a été reprise, sans le couplet parlé (Certainement pour des problèmes de droits) par France Gall sur son album "France" en 1996, et enfin par Olivia (Ruiz) sur le premier album de Star Academy : "L'album" en 2001.
1nonos1 Le 08/05/2016 à 22:03
C'est tout sauf un bide mais ravi de l'écouter même ici !
Chezod Le 01/06/2016 à 20:15
Tout est dit…
Magistral !

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !