Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Lara - L'Aziza est en pleurs

Voir du même artiste


Titre : L'Aziza est en pleurs


Interprète : Lara Fabian


Année : 1986


Auteurs compositeurs : Marc Lerchs


Durée : 5 m 42 s


Label : Monopole


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

7 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Le vent cachait la lune
La nuit masquait les dunes
Cela se passait loin d'ici
Dans le désert du Mali

Les cinq aventuriers
Vivant dans la fougue leur destin
En recherchant leurs équipiers
Ont trouvé la fin du chemin

L'Aziza est en pleurs
Dans le vent du désert
Le cœur et l'aventure
Ont perdu leurs enfants
Tous les aventuriers
Se sentent abandonnés
Ils traînent par les sentiers
Leurs rêves découragés


Il rêvait d'infini
Elle écrivait la nuit
Lui, il chantait la vie
Et eux survolaient l'ennui

Ils vivaient de défis
De missions impossibles
De luttes pour la survie
Dans des régions inaccessibles

refrain

Que reste-t-il dans les débris ?
Que reste-t-il de l'infini ?
Le sable est triste quand tombe la nuit
Dans le désert le vent s'ennuie

Paris Dakar, pari du cœur
Pari du cœur, pari perdu
Mais l'homme ne cède pas au malheur
Dans le vent, la fête continue

L'Aziza est en pleurs
Dans le vent du désert
(ter)
Le cœur et l'aventure
Ont perdu leurs enfants
Dans le bruit des moteurs
Et des hélicoptères
Les scrupules se sont tus
La fête continue

------------------------
Paroles publiées avec l'aimable autorisation de l'auteur-compositeur Marc Lerchs.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

6 commentaires
Le Sapin Sobre Le 26/04/2009 à 20:30
Merci à Marc Lerchs qui nous a proposé ce titre rarissime de Lara Fabian, son premier 45tours sorti à 500 exemplaire.
Dam-Dam Le 26/04/2009 à 21:06
Prestation télévisuelle : http://www.youtube.com/watch?v=WEArr4MTwDI

et les commentaires qui vont avec :

1) L'histoire de cette chanson

Le mardi 14 janvier 1986, vers 19H00, un terrible accident d'hélicoptère survient sur le Paris-Dakar, à 8 kilomètres de Gourma-Rharous, sur les bords du Niger.

Les victimes, toutes décédées, sont:

Thierry Sabine - Créateur du rallye Paris Dakar
Nathaly Odent - Journaliste
François-Xavier Bagnoud - Pilote de l'hélicoptère
Jean-Paul Le Fur - Technicien radio
Daniel Balavoine - Chanteur

Marc Lerchs, jeune auteur-compositeur belge, qui a 25 ans à ce moment, écrit la chanson le jour même, dès l'annonce de cette nouvelle.

Il la fait enregistrer par une jeune chanteuse, prénommée Lara, en laquelle il croit, et qui est parfaitement inconnue à l'époque (elle percera plus tard sous le nom de Lara Fabian).

Cet enregistrement (réalisé avec un Teac 3440 4 pistes, un piano droit et un Juno 106 ! ) est gravé sur le 1er 45 tours que sort la chanteuse.

Le mixage est réalisé par le belge Yvan Léonard.

C'est en écoutant ce 45 tours qu'un producteur de RTL Luxembourg, Hubert Terheggen, décide d'envoyer Lara à l'Eurovision en 1988.

Elle y fera la 4ème place (et la jeune Céline Dion la 1ère).


2) A propos du clip présenté ci-joint

Les images du clip ci-joint sont insérées en blue key pour les besoins d'une émission de RTL, qui décide de faire connaître Lara au pubic avant l'Eurovision.

La chanson est diffusée une fois sur RTL en 1988, mais il n'en passent que la moitié (coupant au moment du solo de flûte au milieu de la chanson).

Pour illustrer cet extrait, ils avaient incrusté des images du Paris-Dakar en blue key, qui sont visibles dans la première partie du clip ci-joint.

La deuxième partie du clip se compose d'images fixes, principalement tirées du clip d'origine.

Deux ajouts, néanmoins: au début, il y a une photo datant de 1987, avec Marc Lerchs au piano, Lara Fabian, Luc VanLieshout (du groupe Tuxedomoon) et Marina Lerchs, la sœur de Marc.

A la fin du clip, il y a une photo de Thierry Sabine devant son hélco, mixée avec une vue aérienne de l'endroit du crash.
anianka Le 26/04/2009 à 22:33
Superbe chanson et super hommage aux personnes disparues -j'ai les larmes aux yeux en l'écoutant.
Merci beaucoup pour ce titre
hug Le 29/04/2009 à 13:16
Mais écoutez bien, c'est un cas de plagiat bien connu: La mélodie du couplet ressemble beaucoup à ceux de "What a feeling" de Irène Cara, seulement, pour que ça ne se soit ni vu ni connu, c'est fait sur un rythme très lent alors que "What a feeling" c'est du disco! Commencer sa carrière par chanter un morceau plagié, c'est du joli! Si on ne peut pas vraiment l'accuser d'avoir copié Céline Dion comme certains l'ont fait il y a une dizaine d'années, on peut l'accuser d'avoir plagié Irène Cara et Georgio Moroder! Qui sait c'est peut-être pour cela que le disque ne fut pressé qu'à 500 exemplaires, histoire d'éviter un conflit maximal entre producteurs!!
nialou Le 23/11/2010 à 16:27
@ hug. Pas d'accord avec le "plagiat". Tout au plus, une suite harmonique similaire pour ce qui concerne les 6 premiers accords…

La musique regorge de chansons différentes, basées sur la même suite d'accords… Réécouter "tous les garçons et les filles" et "trois esquimaux autour d'un braséro", ou encore toutes les mélodies des Misérables, basées sur la même suite d'accord (j'avais rêvé d'une autre vie, la chanson de Javert, celle des Thénardier, etc. ), ou encore tout Ferré dont au moins 10 chansons ont la même suite qu'Avec le Temps… (La Mémoire et la Mer, notamment…).

Sans même parler de la suite d'accords "Hôtel California", reprise à tire-larigot…

Idem Gainsbourg, qui recycle les accords de "l'Aquoiboniste" pour en faire la chanson de Deneuve où elle chante "Rien, c'est déjà beaucoup…"

Concernant le présent titre, je vous concède quelques similitudes avec What a felling, dans les 6 premiers accord.

De là à crier au plagiat, c'est peut-être exagéré, car il n'y a jamais que 7 notes et 5 demi-tons dans la gamme…
Hippolyte le gentil Le 10/11/2019 à 14:32
Entièrement d'accord avec Hug. Sans lire son commentaire j'ai de suite pense a What a feeling. Version ralenti alors que l'original et up tempo.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !