Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Bérurier Noir - Bûcherons

Voir du même artiste


Titre : Bûcherons


Année : 1983


Auteurs compositeurs : François Guillemot (Fanfan) - Laurent Katracazos (Loran)


Pochette : Valérie Guillemot / LauL


Durée : 2 m 45 s


Label : Bondage Records / Archives de la Zone Mondial


Référence : RRR012


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

7 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Les bûcherons sont entrés dans la forêt
Les bûcherons sont de plus en plus laids
Avec leurs barbes longues de quatre mètres
Et leurs haches qui fendent les chênes
Leurs chaussures écrasent les plantes
Et dans les arbres détruits ils dansent
A grands coups de tronçonneuse
Ils atrophient la nature pieuse

Ils marchent dans la forêt
Ils sont de plus en plus laids
Ils marchent dans la forêt
Ils sont de plus en plus laids
Ils marchent dans dans la forêt
Ils sont de plus en plus laids


Mais il est arrivé qu'un jour il n'y avait plus d'arbres
Tout n'était que tristesse et désordre
Les bûcherons ont beaucoup souffert ce jour-là
Il n'y avait plus rien à abattre
Dans un village perdu près des marais noirs
Les bûcherons sont entrés
Avec leurs bottes aux pieds et le matériel usé


Ils marchent dans la forêt
Ils sont de plus en plus laids
Ils marchent dans la forêt
Ils sont de plus en plus laids
Ils marchent dans dans la forêt
Ils sont de plus en plus laids


Dans ce village perdu il y avait un abattoir
Les bûcherons ont prêté leurs mains, leur force et leur courage
Pour abattre les bœufs, les veaux et les porcs,
Pour en faire de la viande
C'est ainsi que les bûcherons reprirent courage,
En tronçonnant des bêtes…


Ils marchent dans la forêt
Ils sont de plus en plus laids
Ils marchent dans la forêt
Ils sont de plus en plus laids
Ils marchent dans dans la forêt
Ils sont de plus en plus laids


Il est arrivé qu'un jour dans ce village perdu
Il n'y avait plus de bêtes pour faire de la viande
Les bûcherons ont beaucoup souffert ce jour-là…
Ils sont partis voir les gens de ce village éloigné
Avec leurs bottes aux pieds et le matériel usé

Ils marchent dans la forêt
Ils sont de plus en plus laids
Même pas les coups de sabre
N'arrêteront leur marche
Ils marchent dans la forêt
Ils sont de plus en plus laids
Même pas les coups de sabre
N'arrêteront leur marche


Les bûcherons sont entrés dans la chambre de ma mère
Dans la chambre de mon frère
Ils hachèrent mon père jusqu'à l'aube
Puis ils partirent vers une autre forêt
Et si un jour vous rencontrez un bûcheron
Rappelez-vous qu'ils ont massacré mes enfants,
Qu'ils sont assoiffés de sang
Qu'ils cachent derrière leurs barbes
De futurs horribles carnages,
De futurs horribles carnages, futurs horribles carnages..

Ils marchent dans la forêt
Ils sont de plus en plus laids
Ils marchent dans la forêt
Ils sont de plus en plus laids
Même pas les coups de sabre
N'arrêteront leur marche
Même pas les coups de sabre
N'arrêteront leur marche


Bûcherons !
Bûcherons !
Bûcherons ! Bûcherons !
Bûcherons ! Bûcherons !
Bûcherons ! Bûcherons !
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

Pas de commentaires !

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !