Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Catherine Deneuve - Overseas Telegram

Voir du même artiste


Titre : Overseas Telegram


Année : 1981


Auteurs compositeurs : Serge Gainsbourg


Pochette : Helmut Newton


Durée : 3 m 3 s


Label : Philips


Référence : 6313 172



Présentation : Incroyable performance de Catherine qui parvient à chanter à contre-temps tout le long de cette chanson, écrite par Serge Gainsbourg et interprétée également par Jane Birkin.

Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

4 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Je voudrais que ce télégramme
Soit le plus beau télégramme
De tous les télégrammes
Que tu recevra jamais

Découvrant mon télégramme
Et lisant ce télégramme
A la fin du télégramme
Tu te mettes à pleurer

Je sais que ce télégramme
Est le dernier télégramme
De tous les télégrammes
Que je t'enverrai jamais

Tu auras ce télégramme
Comme les autres télégrammes
Par l'Overseas Telegram
Et le Post Office anglais

Je sais que ce télégramme
Est le dernier télégramme
De tous les télégrammes
Que je t'enverrai jamais

Tu auras ce télégramme
Comme les autres télégrammes
Par l'Overseas Telegram
Et le Post Office anglais

Transcripteur : mds75
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

1 commentaire
hug Le 07/10/2019 à 14:22
La genèse de cette chanson est plus compliquée que cela : Serge Gainsbourg l'a écrite et composée en mai 68 en pensant à Jane Birkin. Il venait de la rencontrer et c'est, je crois, la première chanson qu'il ait écrite et composée en pensant spécialement à elle. Ils étaient encore tous les deux sur le tournage du film "Slogan" de Pierre Grimblat, tournage dont les débuts furent éprouvants, car le réalisateur Pierre Grimblat, pour jouer le rôle d'Evelyne, avait au départ pensé à l'actrice Marisa Berenson, que Serge Gainsbourg rêvait de rencontrer.

Mais en voyage à Londres, Pierre Grimblat rencontre Jane Birkin, qui s'était fait connaître grâce au film "Blow up" de Michelangelo Antonioni. Lorsque Pierre Grimblat revient à Paris avec Jane Birkin à la place de Marisa Berenson, les séances de tournage se passent très mal entre Serge et Jane, Serge se montrant très dur avec cette dernière. Un soir, Pierre Grimblat, qui souhaite que l'ambiance soit meilleure entre ses deux comédiens, invite l'équipe du film dans un restaurant parisien, mais décide finalement de ne pas s'y rendre. Et c'est là que le coup de foudre entre Jane et Serge se produit. Ils tombent ensuite de plus en plus amoureux au fil du tournage.

Mais durant les événements de Mai 68, Jane Birkin décide de rentrer à Londres le temps que les manifestations de grève se calment à Paris. Durant ce temps, Serge Gainsbourg, qui est tombé amoureux d'elle, écrit et compose cette chanson "Overseas telegram" en pensant à elle.

Mais la chanson reste curieusement pendant des années, inédite. C'est tout d'abord Catherine Deneuve qui l'enregistre sur son album "Souviens-toi de m'oublier" qui sort au mois de mai 1981, sur une première mélodie, avant que Serge Gainsbourg lui-même ne l'enregistre avec cette même mélodie sur son album "Mauvaises nouvelles des étoiles" qui sort en novembre 1981.

Enfin, c'est Jane Birkin (La première destinataire de la chanson) qui l'enregistre, avec une autre mélodie, que, pour ma part, je trouve bien plus jolie que la première, sur son album "Baby alone in Babylone" qui sort chez Philips en octobre 1983, album qui grâce à des titres comme "Baby alone in Babylone", "Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve", et "Baby Lou" (Reprise d'une chanson créée par Alain Chamfort en 1977, et déjà reprise par Lio en 1982, enregistrée par Jane Birkin car elle venait d'être maman de Lou Doillon, fille de Jacques Doillon, née le 4 septembre 1982 et dont Serge Gainsbourg était le parrain) obtiendra un important succès commercial (100.000 exemplaires vendus, disque d'or) et critique (Obtenant, en 1984, le grand prix du disque de l'académie Charles Cros). Tout ceci est relaté dans la biographie "Gainsbourg" de Gilles Verlant parue en 2001 chez Albin Michel.

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !